+32 472 23 97 59 coach@sylviefrancois.be

A vous de choisir!

 

 

L’objectif de cet article inspiré du livre de Bernadette Lamboy  « Trouver les bonnes solutions par le focusing » est de vous inviter à prendre conscience de l’importance de votre corps et des messages qu’il peut vous délivrer pour vous sentir mieux dans votre corps et dans votre vie.

 

Le corps sait ce que l’esprit ignore

 

OUI le corps détient des messages qui peuvent nous aider à aller mieux dans notre vie

 

 

Nous considérons trop souvent notre corps comme un instrument pour réaliser des tâches ou comme objet de séduction.

On attend de notre corps qu’il fonctionne bien, qu’il soit beau, fort, souple mince,…  Qu’il soit à notre disposition et qu’il nous obéisse !

 

Mais connaissons-nous notre corps comme quelque chose de vivant ?

 

 

Il nous est plus facile d’exiger de lui des choses que de le ressentir de l’intérieur, d’aller toucher sa sensibilité et faire confiance aux messages qu’il peut nous délivrer.

Notre éducation nous incite à nous méfier du corps et à faire de la pensée le fondement de notre identité.  Descartes ne disait-il pas : « Je pense, donc je suis ! »

Nous voulons maîtriser notre corps, nos instincts, nos pulsions pour nous différencier du monde animal et végétal.  Nous couper de notre corps nous permet d’affirmer notre supériorité par rapport à la nature et notre besoin de maîtrise.  Nous pouvons en constater les dégâts aujourd’hui !

Il est impératif pour notre bien-être d’éviter de dissocier notre corps de notre esprit, de redonner au corps sa juste place car cela fausse notre relation à nous-mêmes, enfreint notre authenticité et nous limite  dans le déploiement de notre potentiel.  En faisant cela, nous empêchons notre corps de nous délivrer des messages à travers notre sensibilité corporelle.  Nous intimons le plus souvent à notre corps de suivre ce que nous avons décidé.  Ceci nous engage dans une lutte entre le corps et l’esprit.  Nous nous imposons des choses dictées par notre éducation, notre culture, notre religion, notre histoire personnelle, nos croyances, nos convictions.  C’est notre volonté et notre esprit qui font pression sur nous-mêmes.

Essayer de se raisonner ne fait qu’accentuer la souffrance.  Nous rentrons en lutte contre nous-mêmes.  Pour éviter de rentrer dans ce cercle vicieux, essayons d’accueillir ce qui se présente dans le corps et de le ressentir.

Où cela se passe-t-il dans mon corps ?
Comment « ça fait » dans mon corps ?
Quelle est la sensation diffuse que je ressens ?

Se poser ces trois questions va vous aider à ressentir votre sens corporel (issu du focusing E Gendlin)

Ruminer et retourner les situations conflictuelles dans notre tête pour tenter de trouver une solution, nous maintient avec les mêmes pensées, la même énergie  et nous donne peu de chance de faire émerger une solution qui nous libère.

Par contre plonger dans les sensations, s’exercer à écouter une perception et une conscience fine du corps va permettre de faire émerger des informations, des mots et amener une réponse.

 

Passer par le corps permet de mieux comprendre, d’éclaircir la conscience, de faire de nouveaux liens et de se sentir mieux  dans son corps et dans sa vie.  En effet, le passage par le corps permet de délivrer des messages contenus implicitement et de relâcher les diverses tensions qui n’étaient en fait que  des tentatives du corps pour se faire entendre.